Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche
La meilleure façon de marcher Version imprimable de cet article envoyer l'article par mail title=
3 mai 2010 11h34

Grâce aux recherches menées par une équipe de l’université Toulouse 3, les lieux publics seront peut-être bientôt plus agréables à parcourir pour les piétons.
Pour mettre au point son modèle numérique, l’équipe de Guy Theraulaz a filmé les foules parcourant la place du Capitole à Toulouse, et ici la rue piétonne Sainte-Catherine à Bordeaux. Crédit photo : Simon Garnier / CNRS / Université Toulouse 3

Quand les piétons se déplacent en petits groupes au sein d’une foule, ils adoptent une configuration de marche en forme de V ou de U. Telle est la découverte effectuée par l’équipe de Guy Theraulaz, au Centre de recherche sur la cognition animale (Université Toulouse 3 / CNRS).

Cette observation, qui peut paraître anecdotique, devrait pourtant amener les bureaux d’études à concevoir des lieux publics où il sera plus agréable de déambuler.

Des équipes scientifiques s’intéressent au déplacement des foules de piétons depuis les années 70 un peu partout dans le monde. Jusqu’ici, par souci de simplification, la plupart des modèles considéraient que les piétons se déplacent indépendamment les uns des autres, cherchant à rejoindre leur destination en évitant les collisions.

Manœuvres d’évitement

« Mais en réalité, selon les situations, 50 à 70 % des piétons se déplacent en petits groupes, le plus souvent constitués de deux à quatre personnes, explique Mehdi Moussaïd, doctorant dans l’équipe de Guy Theraulaz. Pour discuter ensemble, les membres de ces groupes se placent côte à côte lorsqu’ils ont suffisamment d’espace. Mais si la foule est trop dense, ils adoptent une configuration en V ou en U : la pire forme possible en terme d’efficacité de marche ! »

Car ils ralentissent non seulement leur propre groupe, mais obligent aussi les passants arrivant en sens opposé à opérer de fortes manœuvres d’évitement. Les simulations numériques réalisées par l’équipe toulousaine (1), en collaboration avec l’École polytechnique fédérale de Zürich, révèlent que la présence de groupes de piétons réduit l’efficacité globale du trafic d’environ 17 % comparé à une situation dans laquelle les piétons se déplacent isolément.

Big brother d’un jour

Pour élaborer ces simulations, Mehdi Moussaïd et ses collègues avaient besoin de comparer le flux de piétons dans un grand espace dégagé, où la densité reste faible, avec un environnement à forte densité. Ils ont ainsi filmé le trafic piétonnier pendant une journée sur la place du Capitole, à Toulouse, et celui de la rue piétonne Sainte-Catherine, à Bordeaux, un samedi après-midi.

Il a ensuite fallu mettre au point un programme informatique capable de détecter les individus qui se déplacent sur les vidéos, et de reconnaître les groupes parmi les piétons solitaires.

Hommes, fourmis, poissons : même comportement

Si ces recherches sur le trafic des piétons émanent du Centre de recherche sur la cognition animale, ce n’est pas un hasard. « Une foule de piétons, une colonie de fourmis et un banc de poissons sont des systèmes très similaires, auto-organisés, précise Mehdi Moussaïd. Dans ce type de groupes, tous les individus sont indépendants, mais sont influencés par leurs voisins. Il est ainsi très difficile de prédire le comportement d’un individu donné, mais nous parvenons à prédire ce que le groupe dans son ensemble va faire. »

Dans le cas des fourmilières humaines, des trottoirs plus larges se révèleront à l’avenir bien plus adaptés pour la fluidité du trafic piétonnier. À moins qu’on ne se mette à interdire aux piétons de se parler en marchant ?

Anne Lesterlin, pour KwantiK !

(1) The walking behaviour of pedestrian social groups and its impact on crowd dynamics, M. Moussaïd, N.Perozo, S. Garnier, D. Helbing & Guy Theraulaz, Plos One (2010)


Pas de commentaires

modération a priori

Ce forum est modéré a(spip_fr) priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


Qui êtes vous ?

publicité




Réalisation : Spip par Octavo