Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche
« La grippe A recule en Midi-Pyrénées » Version imprimable de cet article envoyer l'article par mail title=
10 janvier 2010 15h55

Pour Jacques Izopet, chef de service du laboratoire de virologie de Toulouse, l’épisode de la grippe A conduira les acteurs de santé à repenser la prise en charge globale des épidémies. Crédit photo : Patrick Dumas/Look at sciences

39% des infections respiratoires virales sont dues au virus H1N1 2009, contre 99% au mois de novembre. Explications avec le Professeur Jacques Izopet, chef de service du laboratoire de virologie de Toulouse (1)

La région Midi-Pyrénées est-elle toujours en période d’épidémie de grippe A ?

Elle y est toujours mais nous observons une baisse sensible du taux d’infection par le virus H1N1 2009, comme partout en France. Dans le cadre de nos dernières analyses, qui remontent à la semaine du 28 décembre au 3 janvier, nous avons effectué la recherche de virus sur 209 échantillons respiratoires en milieu hospitalier. 59 de ces derniers contenaient des virus, dont 23 de souche H1N1 2009, soit 39% de l’ensemble des virus. Ces dernières données attestent ainsi d’une baisse significative de la grippe A par rapport au pic de l’épidémie, au mois de novembre. A cette période, 99% des virus détectés dans les échantillons respiratoires étaient du H1N1 2009.

Peut-on comparer, en termes de morbidité, la grippe saisonnière à la grippe A H1N1 2009 ?

Globalement, le H1N1 2009 paraît moins pathogène par rapport aux grippes saisonnières. En revanche, les décès ont été plus nombreux sur les personnes plus jeunes. Mais on ne dispose pas de vrai comparateur. Car pendant une grippe saisonnière, il n’y a pas d’analyse virologique systématique des patients et personnes décédées. Une lacune qui va sans doute être comblée à court et moyen terme. L’émergence du H1N1, l’inquiétude et l’agitation qu’elle a généré, devrait amener l’ensemble des acteurs de la santé à reconsidérer la prise en charge globale des épidémies. C’est aussi la pratique des diagnostics qui sera revisitée. En l’occurrence, les industriels devraient nous proposer de nouvelles techniques qui permettront d’identifier plusieurs virus avec un seul kit de détection.

Quel est le rôle du laboratoire de virologie de Toulouse dans le contexte de l’épidémie actuelle ?

Nous avons conduit une étude nationale visant à valider les kits commerciaux d’identification du virus proposés par 11 groupes internationaux de diagnostic in vitro (2).

Notre collaborons également avec le Groupe Régional d’Observation de la Grippe (GROG) qui édite un bulletin épidémiologique hebdomadaire. 40 medécins répartis sur l’ensemble des départements de Midi-Pyrénées nous envoient des échantillons respiratoires de leurs patients. A notre charge de révéler s’il s’agit d’infections virales ou non, et bien entendu de déterminer précisément les agents pathogènes.

Propos recueillis par Frédéric Dessort, pour Kwantik !

**

(1) Cet établissement régional sous tutelle du CHU de Toulouse, compte 40 collaborateurs, dont 10 biologistes pour l’activité hospitalière et 20 personnes pour l’équipe de recherche, activité rattachée à l’INSERM. Il réalise quotidiennement la recherche du virus H1N1 dans les échantillons respiratoires envoyés par les médecins de la région du Groupe Régional d’Observation de la Grippe et pour son propre compte, en milieu hospitalier.

(2) Les kits d’Argene, une société ariégeoise, Roche, Qiagen, Bionobis, Eurogentec, Applied Biosystem et Abbott ont été évalués dans ce cadre.


  • 22 janvier 2010

    Au final tant de polémique pour ça ! Le virus de la grippe A étant encore moins meurtrier que celui de la grippe saisonnière. Le grand perdant dans cette affaire est l’État avec son stock de 70 millions de dose restant à écouler et sa crédibilité. Mais qui au final va payer ces vaccins, c’est nous ^^ Enfin je ne reproche pas à notre gouvernement d’avoir acheté toutes ces doses, le principe de précaution se comprend et se prévaut à mon sens. S’il s’était déroulé le phénomène inverse ( grippe très meurtrière et peu de vaccins ), je n’ose imaginer les dégâts sur tous les points. Voyons la chose ainsi et remercions l’état de bien prendre soin de ses concitoyens ;)

    Pierre de indiana-jeux.com


  • modération a priori

    Ce forum est modéré a(spip_fr) priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


    Un message, un commentaire ?

    (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


    Qui êtes vous ?

    publicité




    Réalisation : Spip par Octavo