Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche
La culture scientifique au cœur de Toulouse Version imprimable de cet article envoyer l'article par mail title=
28 novembre 2008 17h16

Dans les années 2010, Toulouse a l’ambition de devenir une ville de culture scientifique. Au programme : une Maison des sciences dans les vieilles briques du centre ville, un lieu dédié au corps humain ou encore un musée des nanotechnologies. Et des manifestations comme La Novela pour aller à la rencontre des Toulousains.
Les bâtiments historiques des allées Jules-Guesde seront le point névralgique de la culture scientifique à Toulouse. Crédit photo : Patrick Dumas/Look at Sciences

Du 13 au 18 octobre dernier, les Toulousains ont pu découvrir La Novela, la première semaine de l’innovation, sous le signe de la rencontre entre art et sciences. Une volonté du maire Pierre Cohen, très attaché à la culture scientifique, qui doit selon lui permettre de rendre le citoyen « acteur à part entière des enjeux de notre société ». C’est pourquoi il y aura « une édition de La Novela par an, peut-être deux » précise l’élu.

Un lieu permanent est également à l’étude pour prolonger la rencontre tout au long de l’année : La Forge. « Ce sera un endroit ou on posera des questions de science et où on fera travailler des artistes » souligne Catherine Guien, adjointe à l’Innovation. « Aujourd’hui, on est loin de toucher l’ensemble du public », admet toutefois Pierre Cohen. La culture scientifique doit donc s’installer de manière durable, et ce sera le cas dans le cadre de Toulouse Campus.

Art, nanotechnologies et corps humain

Le projet phare se trouve au cœur du futur « quartier des sciences » : une Maison des sciences, qui va investir les locaux rénovés du 39-41 allées Jules-Guesde. Elle comprendra, à côté de salles d’exposition qui feront une place à l’art et à la science, des salles de conférences et de débats. La Ville de Toulouse vient de lancer un appel d’offres pour l’étude de l’aménagement des lieux.

Les deux projets supplémentaires restent en revanche plus flous. Sur le site historique de Montaudran, qui deviendra l’Aerospace Campus, devrait être implanté un espace « nanosciences en herbe » dédié aux nanotechnologies et au partage de la culture scientifique. Une Maison du corps humain, abritée par le Canceropôle qui se construit à l’emplacement de l’ancienne usine AZF, présenterait quant à elle le fonctionnement du corps humain sous forme ludique et attrayante.

Transports : des passerelles de science

« Le tourisme scientifique, le tourisme intelligent, ça fonctionne bien à Toulouse », se rassure Christophe Cazaux, professeur à l’Université Paul-Sabatier et initiateur de la Maison du corps humain. La réussite du Muséum d’histoire naturelle et de la Cité de l’espace en témoignent. Et ces sites seront d’autant plus accessibles que Toulouse envisage de se doter de nouvelles lignes de transport reliant ses sites de recherche et ses lieux de culture.

Allées Jules-Guesde, le tramway s’arrêtera devant la nouvelle Maison des sciences. La liaison multi-modale Sud-est (l’élargissement d’une liaison entre Quint-Fonsegrives et le campus de Rangueil, via Montaudran, destinée aux voitures, aux bus, aux vélos et aux piétons) est déjà en chantier.

Et parmi les projets les plus originaux, il y a une desserte fluviale par le canal du midi entre l’Université Paul-Sabatier et le centre ville, des passerelles reliant Rangueil et Montaudran, et même… un téléphérique entre Paul-Sabatier et le Cancéropôle !

Anne Debroise et Jean-François Haït, pour Kwantik !

Au sommaire de ce dossier

> Interview Louis Castex

> Recherche et enseignement : l’union fait la force

> Une ville plus rose pour les étudiants

> La culture scientifique au cœur de Toulouse

> Retour à l’article principal


Pas de commentaires

modération a priori

Ce forum est modéré a(spip_fr) priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


Qui êtes vous ?

publicité




Réalisation : Spip par Octavo